L’ambition au travail

La plupart des personnes à qui l’on demanderait s’il est bien d’être ambitieux professionnellement parlant répondraient oui. Vouloir évoluer dans son travail, quoi de plus légitime en effet ? Et en fait, tout le monde est plus ou moins ambitieux.

Est-il bon d’avoir de l’ambition ?

À 20 ou à 40 ans, salarié d’une PME ou collaborateur dans un groupe multinational, autodidacte ou diplômé de Polytechnique, encouragé par ses parents ou en rupture avec sa famille, chacun a sa propre ambition. D’ailleurs, les entreprises ont besoin de travailleurs qui ont de l’ambition. Bien sûr, avoir trop d’ambition pose problème pour une société parce que les salariés risquent de s’entre-dévorer, mais que ceux-ci n’en aient pas est un véritable drame. Car c’est à l’entreprise de fixer les limites de l’ambition de ses employés, de la repérer chez chacun et de la traiter convenablement.

Est-il bon de montrer son ambition ?

À cette question, les chasseurs de têtes diront : « oui! » Pour ma majorité des dirigeants, des responsables des ressources humaines et même pour beaucoup de salariés, c’est important de montrer son ambition. Pour eux, si on ne la manifeste pas, personne ne la fera à notre place et on finit par regarder les trains passer. Toutefois, tellement le sujet est encore presque tabou en France que la plupart n’expriment leur opinion à ce propos que sous le sceau de l’anonymat. Différemment de ce qui se passe dans les pays anglo-saxons.

Comment montrer son ambition ?

Il est bien de manifester son ambition mais avec subtilité. Le domaine est trop complexe pour se contenter de principes artificiels mais il fau respecter certaines règles : ne pas se tromper d’objectif et donc, ne pas se tromper soi-même. Promouvoir sa propre carrière, c’est bien mais après avoir défini son profil : Champion du monde, Iznogoud, BCBG ou Bon cadre Bon grimpeur, Bobo ou Bosseur Bohème ou NPA (N’affiche pas d’ambition). En tout cas, celui qui souhaite suivre un parcours qui corresponde à ses attentes doit comprendre ce que veut l’entreprise. Et il ne doit jamais, au grand jamais oublier que son ambition doit toujours apparaitre comme étant au service de l’entreprise et non du sien. L’ambition est saine lorsqu’elle est équilibrée et en fait, elle découle d’une bonne confiance en soi. Être sans pitié envers ses pairs et être gonflé de son importance sont donc des attitudes à bannir.

Ambitieux mais pas trop

Être ambitieux n’a rien de répréhensible et c’est même bon pour une entreprise car l’ambition est un vrai moteur interne, aussi bien dans chaque salarié mais aussi au sein de la boîte. Mais les salariés qui ont de l’ambition doivent rester eux-mêmes et l’exprimer à bon escient. Car autant une entreprise apprécie que les collaborateurs soient animés d’ambition, autant elle s’en méfie. L’ambition s’appuie sur de réelles compétences et surtout, sur une résistance aussi bien physique que psychique. Celui qui en a doit être prêt à accepter des missions à risque afin d’être visible, mais sans en abuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *